Anniversaire

Anniversaire

Ce mois de décembre 2020 n’est pas un mois habituel pour mézigue. C’est un mois d’anniversaires, pas seulement parce-que je suis né un 1er décembre du siècle dernier mais surtout parce-que ma première chanson, « Les marins » a été créée en décembre 1980. Par la lyre d’un troll en HP, en effet, voila 40 ans que j’ai écrit le premier titre d’une longue série de chansons et de musiques. Ce n’est pas à la guitare que j’ai commencé à mettre des paroles sur des mélodies mais à l’orgue. Un truc avec quelques notes, une boite à rythmes, que je me rappelle même plus le nom. Un Moulinex peut-être.
« Les marins » est sans doute le seul morceau de jeunesse que je n’ai pas retouché (À part peut-être une ou deux rimes changées plus tard par mon pote Yvon). En tous cas, ça fait belle lurette que je coure après je ne sais quoi. La gloire, je ne crois pas, le succès, je n’y crois plus, l’assurance de vous avoir fait passer de bons moments, je l’espère – c’est bien la moindre des choses qu’un artiste peut espérer – une thérapie, c’est évident. Pour autant, je n’ai jamais fait de concessions. J’ai suivi mon chemin sans m’occuper des modes et des attentes du public. J’ai toujours été fidèle à mes envies, à mes explorations.
Je ne serai jamais assez reconnaissant envers ceux qui ont toujours prêté attention à mes créations. Merci

Les votes pour vos chanson préférées continus ici et vous pouvez laisser un commentaire en bas de cet article.

4 Comments

  1. Combien il fût beau ce temps de notre rencontre aux Sables-d’Olonne vers la fin des années 70 où tu chantais sur le remblai. Eh ! oui cela fait plus de quarante ans et comme il a passé vite. Toi qui enchantais nos soirées et remplissais nos esprits de bonheur en chansons. Même si aujourd’hui nous n’avons connu ni la gloire ni la notoriété qui auraient pu être de mise, nous avons conservé la même passion inaltérable des débuts. Nous avons grandi avec elle durant ces années et elle ne nous quitte pas… elle est comme un tableau de maître enrichie de ses couleurs illuminant chacun de nos jours. Alors en souvenir de ce temps-là il est de bon ton de saluer cet anniversaire de 40 années de passion . Bien à toi Fredo …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *